Nintendo E3 2018. Everything is here.

Interview exclusive avec Fusty Game, créateurs de Hover Revolt of Gamers

NintendObserverNintendObserver interviewe Fusty Game sur Hover Revolt of Gamers, jeu indé à venir sur Wii U.

 

Hover Revolt of Gamers

 

 

Click here for the interview in English.

 

 

NintendObserver :
Vu que vous avez atteint votre premier objectif Kickstarter, quel effet ça fait d’être une bande de potes capables de réaliser leur rêve ?

 

Hover Revolt of Gamers

 

Fusty Game :

Comme tu l’as cerné, nous ne sommes en effet qu’une petite bande d’amis partis du plus bas de l’échelle. On a toujours voulu faire du jeu vidéo et c’est d’ailleurs ce qu’on s’est empressés de faire dès qu’on s’est rencontrés. Malheureusement, sans moyen ni contact, notre premier jeu, sur lequel nous avons tout de même travaillé près de deux ans à temps plein, n’avait d’autre destin que celui de connaître une sortie gratuite en téléchargement sur son propre blog. (C’est très difficile de commercialiser quelque chose.) Heureusement pour nous, quelques petits éditeurs nous ont contactés et c’est avec Midgar Studio que nous avons choisi de collaborer.

Si je raconte tout ça c’est pour en venir au Kickstarter auquel nous avons eu accès via la collaboration avec Midgar Studio. Pas facile de faire du jeu vidéo quand on est Français : pour une si petite équipe (nous ne sommes que trois), de débutants qui plus est, lancer un Kickstarter représentait une véritable montagne à gravir. Notre projet est très ambitieux et nous devons assurer notre communication tout seul (avec les conseils de Midgar Studio). Nous n’avons pas voulu avoir les yeux plus gros que le ventre et nous avons décidé de partir sur un objectif de base relativement modeste. Malgré ça, c’était un véritable saut dans le vide pour nous : impossible de prédire si le jeu allait générer l’engouement nécessaire, si avril était une bonne période, si notre com’ fait maison allait suffire… La surprise d’atteindre le base goal en seulement trois jours fut donc de taille ! L’espoir d’aller au bout de nos ambitions est désormais permis et nous n’avons qu’un désir : faire de Hover un grand jeu !

Nous sommes aussi extrêmement reconnaissants du soutien dont font preuve tous les petits et moyens sites : sans eux, personne ne connaîtrait notre jeu !

 

NintendObserver :
Sans la moindre promesse, pouvez-vous nous donner une idée de comment vous envisageriez le jeu sur Wii U avec le GamePad ?

 

Hover Revolt of Gamers

 

Fusty Game :

Pour la Wii U il est en effet trop tôt pour faire des promesses. Hover est un jeu techniquement ambitieux et si nous avons visé en priorité les PC/Mac/Linux et consoles next-gen, c’est avant tout pour se laisser une plus grande liberté. La Wii U est une console formidable mais elle demande un travail d’optimisation très conséquent pour une équipe de seulement trois personnes. Nous avons également à cœur de la chouchouter en exploitant correctement son GamePad et les possibilités de multi asymétrique qu’elle offre. Certains aspects du gameplay d’Hover (que nous révéleront bientôt) se prêteront à merveille à la gyroscopie et à l’écran du GamePad. L’interface également sera très pratique à utiliser de manière tactile. Nous avons évoqué certains modes multijoueurs dans lesquels des joueurs incarneront les Gamers en fuite et d’autres des drones de sécurité les traquant. On peut facilement imaginer sur Wii U un mode où le joueur au GamePad incarne un Gamer devant s’enfuir et quatre autres joueurs contrôlant chacun un drone de sécurité volant (Secubox), à la Wiimote ou au Pro Controller, le traquant. Les possibilités sont nombreuses, on n’a pas fini d’y réfléchir.

 

NintendObserver :
Un truc que je meurs d’envie de savoir : comment avez-vous fait pour réussir à brancher le compositeur japonais de Jet Set Radio, Hideki Naganuma ?

 

Hover Revolt of Gamers

 

Fusty Game :

Concernant Hideki Naganuma, on a nous même encore du mal à réaliser. On était déjà très fans de Jet Set Radio et de sa suite alors qu’on avait seulement treize ou quatorze ans : on a souvent écouté leurs musiques juste pour le plaisir. Bien qu’à cette époque on avait déjà le désir de travailler dans le jeu vidéo, on n’aurait jamais osé penser collaborer avec un si grand monsieur ! Ce qui est arrivé en fait est assez drôle et merveilleux.

Hover a pour objectifs de créer des sensations vraiment nouvelles et intenses, de proposer un univers et un trip uniques mais également de rendre hommage à deux jeux que nous chérissons particulièrement et qui nous ont en grande partie inspirés : Mirror’s Edge et Jet Set Radio. C’était dans notre cœur et dans notre esprit lors des premières semaines de développement, cependant nous n’avions pas spécialement envisagé que cela ressortirait autant une fois le jeu publiquement révélé. Nous avons lancé Hover sur Steam Greenlight en janvier 2014 et ce fut un succès à la fois surprenant et immédiat, le jeu ayant été greenlit en moins d’un mois. Mais ce qui nous a le plus surpris, ce fut de voir l’engouement de la communauté Jet Set Radio qui vit en Hover le petit frère spirituel du jeu de SEGA. Ce sont les joueurs qui ont réclamé Hideki Naganuma. Ils sont allés directement lui parler de notre jeu via les réseaux sociaux et c’est de cette manière que nous avons finalement pris contact avec lui. Nous avons pris notre courage à deux mains et lui avons demandé s’il était intéressé. À notre grande surprise il a dit oui. On connaissait principalement son travail et on a découvert qu’il s’agissait d’une personne très cool, très accessible, et qui n’hésite pas à faire confiance à trois jeunes inconnus et à soutenir leur projet. C’est sûrement la plus belle reconnaissance qu’on a eu depuis trois ans que nous faisons du jeu vidéo.

 

NintendObserver :
Un dernier mot à l’attention de potentiels backers Wii U ?

 

Hover Revolt of Gamers

 

Fusty Game :

Nous tenons à vous témoigner l’amour que nous avons pour la dernière console de Nintendo et espérons sincèrement que vous comprenez la différence qu’il y a entre cette console et d’autres d’un point de vue développement. Au vu du succès relatif de la console, nous aurions pu choisir de totalement l’ignorer (et beaucoup de gens nous l’ont conseillé) mais nous sommes convaincus du potentiel ludique de cette machine et adhérons complètement à la philosophie Nintendo. Malheureusement nous ne sommes que trois et porter Hover sur Wii U va demander beaucoup de temps et une attention toute particulière. Hover: Revolt of Gamers est un jeu ambitieux, open world et multijoueur ce qui impose de nombreuses contraintes. Nous ne voulons pas bâcler le travail, surtout en ce qui concerne l’exploitation des fonctionnalités de son contrôleur. C’est son GamePad et les possibilités de multi asymétrique qui font de la Wii U une console unique et avec votre soutien, nous promettons de faire quelque chose de vraiment génial et amusant.

 


 

Le jeu a dores et déjà dépassé la moitié des 100 000 dollars requis pour la version Wii U en à peine une semaine par rapport aux 30 jours du Kickstarter. Si comme moi vous jouez sur Wii U, je pense que vous savez ce qu’il vous reste à faire… 😉

 

 

Chez NintendObserver, les commentaires sont sur Discord.

Cliquez sur Community pour en savoir plus. 🙂

…C’est pour jouer ? Achetez une Wii U.

Et si vous l’avez déjà, cliquez sur Hover Revolt of Gamers pour tout ce que vous devez savoir sur le jeu. 😀

 

Close Menu